Presse 3

Point de Vue

Raphaël Morata, “Quelles Soirées! La Patinoire royale”, Point de Vue, n° 3482, 15-21 avril 2015, p. 72-73:

“On n’entend plus les patins à roulettes mias les verres de champagne qui s’entrechoquent pour célébrer, lors d’un dîner de gala, l’ouverture de la Patinoire royale de Bruxelles. Au coeur du quartier Saint-Gilles, l’ancien “Royal Skating”, fondé en 1877, vient d’être transformé en galerie d’art par Valérie Bac. Réaménagé par l’achitecte Pierre Yovanovitch, ce bâtiment néo-classique de près de 2500 m2, classé monument historique en 1995, disposera de plus de 890 m2 d’espace d’exposition. Constantin Chariot, ancienne directeur de la salle de ventes Pierre Bergé & Associé à Bruxelles, est chargé de la programmation. Pour l’exposition inaugurale prévue le 24 avril, lors d’ARt Brussels, il a demandé à Jean-Jacques Aillagon d’imaginer un évènement quasi-muséal. La Résistance des images mettra à l’honneur la figuration narrative, mouvement artistique des années 1960, dont le rôle a parfois été minimisé voire occulté. Nicolas Denis, les antiquaires Marella Rossi Mosseri et Chrisotphe Huchet de Quénetain.”

L’Estampille/L’Objet d’Art

Anna Urien, “Le musée de la Renaissance enrichit ses collections”, L’Estampille/L’Objet d’Art, n° 511, avril 2015, p. 26:

“Le musée d’Ecouen présente actuellement dans ses salles une nouvelle pièce acquise en vente publique (sic). Il s’agit d’un coffret brodé souvent connu sous le terme de “cassette de nuit”, car si ce type d’objet pouvait accueillir possessions précieuses ou documents importants, il était également utilisé comme réceptacle du nécessaire de beauté utilisé lors du rituel du coucher: brosss, miroir ou produits cosmétiques. Le décor brodé s’étend sur les quatre côtés du coffret ainsi que sur son couvercle. on y découvre cinq scènes de l’Exode évoquant la vie de Moïse et notamment son mariage (représenté sur le couvercle). Cet épisode peu courrant pourrait être un indice de l’occasion à laquelle fut offerte cette cassette, probablement lors d’un mariage. Ces scènes ont été réalisées à partir des vignettes que Bernard Salomon avait gravées pour dles Quadrins historiques de la Bible de Claude Paradin vers 1553. Le seul autre exemple connu de coffre brodé de ce type est celui de Marie de Médicis, aujourd’hui conservé au Louvre. Un blason présent sur le liseré du couvercle indique que ce coffret appartenait très probablement à un membre de la famille Goulard mais en l’état actuel des recherches, il est impossible d’affirmer avec certittude l’identité de son ou sa propriétaire.”

Le Point

Julie Malaure, “Maastricht, le pont des arts”, Le Point, 26 février 2015, n° 2216, pp. 114-115.

AD

Luis Laplace, “Le meilleur de la TEFAF”, AD, 17 mars 2015:

” En compagnie de décorateurs, nous avons arpenté les allées de la foire qui se déroule jusqu’à dimanche à Maastricht. Voici notre sélection.

Paire de vases en ivoire, (fin 18ème siècle), galerie Aveline (Luis Laplace, décorateur)”Link: http://www.admagazine.fr/art/news/diaporama/le-meilleur-de-la-tefaf/19654#le-mei…

Firstonline

Marika Lion, “Maastricht, apre TEFAF la fiera più importante al mondo dedicata all’arte”, Firstonline, 15 mars 2015:

“In Fiera si possono trovare alcuni dei mobili più rari di ogni epoca: dalla commode Luigi XV del maestro Adrien Delorme in palissandro, amaranto, legno dipinto, bronzo dorato e marmo Sarrancolin che proviene dalla Dinastia Rothschild in mostra alla Galleria Aveline di Parigi”Link: http://www.firstonline.info/a/2015/03/15/maastricht-apre-tefaf-la-fiera-piu-impo…

Artlyst

“TEFAF 2015 Shows Growth And Strong Sales In Many Areas”, Artlyst, 22 mars 2015:  “In many ways, the decorative arts proved to be the star turn of TEFAF 2015. There was great interest and strong sales reported across a wide range of different disciplines.Aveline & Christophe de Quénetain (stand 218) sold, amongst other things, a commode with marquetry by Thomas Hache (1664-1747), cabinetmaker to Duke Louis d’Orleans, which was inspired by Cornelis Dusart, Grenoble c. 1710-1715.”Link: http://www.artlyst.com/articles/tefaf-2015-shows-growth-and-strong-sales-in-many…

Antiques Trade Gazette

Laura Chesters, “Art consultant appointed TEFAF chairman”, Antiques Trade Gazette, 11 juillet 2017 :

” The European Fine Art Foundation (TEFAF) has appointed Nanne Dekking as chairman who succeeds Willem van Roijen.

New York art consultant Dekking, who previously worked at Sotheby’s, has been appointed for his experience in both the institutional and private sectors of the art market.  Van Roijen said: “Nanne has lived and worked in New York since 1996 so his knowledge of the US market, a key market for TEFAF and our dealer community, will be invaluable for driving the TEFAF organisation forward.”

The TEFAF executive committee has had a number of new appointments this year including Georg Laue, Dino Tomasso and Christophe de Quénetain.

They join Konrad Bernheimer who is ‘Chairman Pictura’, Ben Janssens as ‘Chairman Antiquairs’, as well as James Roundel and Hidde van Seggelen.”

Apollo

Susan Moore, “TEFAF 2015”, Apollo, mars 2015, p. : “Louis XV commode, 1755–60 Adrien Delorme (Master 1748–d. 1768) Amaranth, rosewood and gilded bronze Ht 86.5cm Aveline, price on request This sinuous floral marquetry commode belongs to a group of highly similar examples that feature large asymmetrical cartouche-shaped ormolu mounts on the front and echoing panels on the sides, plus spectacular drawer handles in the form of writhing dragons. They are attributed to Adrien Delorme on the basis of the signed example in the Petit Palais. Restoration has revealed that the commode bears the stamp of maître-ébéniste Pierre Roussel, which may suggests that Delorme, acting as a marchand-ébéniste, was the designer of this model while the execution was carried out by other cabinetmakers. The piece comes with a long Rothschild provenance.”

La Gazette Drouot

Stéphanie Perris-Delmas, “Evènement Tefaf, édition 2015. La grande foire européenne accorde une place de choix à la France et à ses galeries. A Maastricht, petit tour d’horizon de cette exception française”, La Gazette Drouot, n° 10, 13 mars 2015, p. 252-255.

L’Estampille-L’Objet d’Art

Olivier Paze-Mazzi, “Lever de rideau sur la TEFAF 2015”, L’Estampille-L’Objet d’Art, mars 2015, n° 510, p. 78-79:

“Du côté des objets d’art, Marella Rossi (Paris) et Christophe de Quénetain (Paris, Londres) serton à nouveau réunis le temps su salon; on pourra ainsi découvrir sur leur stand un somptueux pot-pourri en porcelaine de Chine. Agrémenté de fleurs de la manufacture de Vincennes et richemenet orné de bronze doré et de tôle peinte, cet objet est particulièrement caractéristique des créations que les marchands merciers proposaient à leur riche clientèle.”

The Antiques Trade Gazette

Anna Brady, “How the wealthy go Dutch?”, The Antiques Trade Gazette, 28 février 2015, p. 2-6.

The Art Newspaper

Gareth Harris, « New Faces, Christophe de Quénetain, Paris », The Art Newspaper, n° 233, mars 2012 :

“The young French dealer Christophe de Quéntain, 37, is shoping to make a splash in the Showcase section with a red mid-18th-century ormolu-mounted, gilt and polychrome-decorated Chinese lacquer side table by Pierre Roussel. It is price at €240.00. « The red (covering) is very unusual and very rare : it was used for the famous bureau by the cabinet-maker Joubert for Louis XV in his cabinet de travail at the Château de Versailles ; the piece is now in the Wrightsman collection at the Metropolitan Museum of Art in New York, » says de Quénetain.

The European Fine Art Fair, Maastricht 12, 16-25 March 2012

« TEFAF Showcase 2012 », The European Fine Art Fair, Maastricht 12, 16-25 March 2012, MECC Maastricht, The Netherlands, 25 Years TEFAF Silver Jubilee, pp. 10-13 :

« Christophe de Quénetain, Paris. Antiques academic and expert in French furniture and applied art from the seventeenth to the nineteenth century, on which he has also published. For him exhibiting at Showcase is a major step and an opportunity to meet not only prominent collectors, but also curators and other art historians. My most important object is a table by Pierr Roussel –highly unusual because it was made in red lacquer. »

Maastricht Aktueel

“Showcase-stands op TEFAF Maastricht”, Maastricht Aktueel, 11 novembre 2011.

Art Daily

“Candidates selected for TEFAF Showcase 2012”, Art Daily. Plus d’information: https://artdaily.com

Point de Vue

Frédérique Dedet, Jérôme Carron, “Quelle semaine?”, Point de Vue, n° 3241, 1-7 septembre 2010, p. 7 :
“Cette exceptionnelle parie de fauteuils XVIIIe siècle est habillée couture par les soins d’Alexis Mabille qui renoue avec la tradition des liaisons amoureuses entre couture et arts décoratifs. A découvrir sur le stand de Christophe de Quénetain, invité au Tremplin de la XXVe Biennale des antiquaires, au Grand Palais, à partir du 15 septembre.”

Tendances by L’Expansion

Elisa Morère, “De la doudoune au fauteuil Louis XVI…”, Tendance by L’Expansion, décembre 2010, p. 52:

“De la doudoune au fautueuil Louis XVI… Alexis Mabille est un touche-à-tout de talent. Un trait qu’il cultive du moment que cela enrichit sont travail. “J’ai conseillé Lancôme sur ses concepts créatifs. Chez yves Saint-Laurent, j’ai récréé la ligne de bijoux, abandonné par Tom ford. La Redoute m’avait demandé une collection de robes longues. Elles sont parties comme des petits pains”. Pour Pyrenex qui produit dans les Landes la plus belle plume du monde, Alexis réalise une collection de doudounes dorées, argentées, chocolat… “Ce travail m’ouvre au sportswear, aux juniors et au grand public, en plus les patrons de Pyrenex sont ouverts et adorables”, explique-t-il. Pour la Biennale des Antiquaries, il a jetté son dévolu sur une paire de fauteuils du XVIIIe siècle, qu’il a recouverte de 6 000 petits noeuds vert malachite cousus main. L’assise en astrakan. Effet couture garanti!”

Petites Affiches

Bertrand Galimard-Flavigny, « Le cadre du Grand Dauphin », Petites Affiches, 26 mars 2012, n° 61, p. 22.

Mas de Arte

“Seleccionados en TEFAF Showcase”, Masdearte.com, 11 novembre 2011 :

“Seis galerías han sido seleccionadas para participar en TEFAF Showcase, sección de la prestigiosa feria TEFAF que proporciona a los marchantes más jóvenes una oportunidad única de exponer en este evento, la mejor feria de arte y antigüedades del mundo. Los candidatos elegidos son especialistas de diferentes disciplinas, incluyendo joyería moderna, arte contemporáneo, pinturas de antiguos maestros y arte japonés. Tres de ellos proceden del Reino Unido, uno de Italia, uno de Francia y el sexto de Hungría. The European Fine Art Fair abrirá sus puertas en el Palacio de Exposiciones y Congresos MECC de Maastricht, en el sur de Holanda, del 16 al 25 de marzo de 2012. TEFAF Showcase brinda a galerías que se hayan establecido recientemente la oportunidad de participar un año en TEFAF Maastricht y de adquirir la experiencia de formar parte de un evento internacional de Bellas Artes. Éstas son las salas elegidas:Didier Antiques, Fergus Hall – Master Paintings, Kálmán Makláry Fine Arts, Giuseppe Piva Japanese Art, Christophe de Quénetain y Vigo Gallery.” 

L’Estampille-L’Objet d’Art

Nathalie d’Alincourt, « La Tefaf Les fleurons de l’éditions 2012 », L’Estampille-L’Objet d’Art, n° 477, mars 2012, pp. 84-85 :

“Le Parisien Christophe de Quénétain qui a ouvert sa galerie en 2001 exposera un très rare tapis de table en soie, réalisé vers 1660-1670 au petit point sur un canevas en lin, avec des fils métalliques. Il s’agit d’un travail français dont le décor est proche des fameux tapis dits « Louis XIII » ornés de paniers, de fleurs et de fruits exécutés par la manufacture de la Savonnerie. Cette broderie porte des armoiries ecclésiastiques que l’on attribue à Monseigneur Hyacinthe de Seisse.”

Luxury Aficionados

Martin Philip Guise, “Aladin hule for antik-aficionados”, Luxury Aficionados, pp. 126-130.

Le Vif Weekend

Catherine Pleeck, “Sans Frontière”, Le Vif Weekend, 17 septembre 2010, p. 62:

“Sans Frontières. Quand les designers de mode viennent se mêmer à la Biennale des antiquaires de Paris, le résultat de ce dialogue ne peut être qu’intéressant. Pour la vingt-cinquième édition de cet événement, Alexis Mabille a ainsi reçu carte blanche pour habiller deux fauteuils en bois sculpté et doré, datant du XVIIIe siècle. Le Français les a customisés avec une tapisserie entièrement brodée de minuscules noeuds papillon – son emblème fétiche.”

The New York Times – Le Figaro

Heidi Ellison, “Un tremplin pour l’avenir de la Biennale”, The New York Times – Le Figaro, 16 juillet 2010, p. 5.

Lindsay Pollock

Lindsay Pollock, “L & M Arts, JJ Lally & Co. and Marlborough Among New US Exhibitors at Paris Biennale”, lindsaypollock.com, 20 juillet 2010.

Link: http://lindsaypollock.com

AD, Architectural Digest

Laurence Mouillefarine, “25 objets pour un anniversaire”, AD, Architectural Digest, septembre 2010, n° 95, Spécial Biennale des Antiquaires, p. 13.

The Magazine Antiques

Carolin C. Young, “Paris prepares for the 25th Biennale des Antiquaires”, The Magazine Antiques, 28 juillet 2010.

Link: http://www.themagazineantiques.com/news-opinion/the-market/2010-07-28/paris-prep…

La Gazette Drouot

Marie C. Aubert, “Galerie et œuvre choisies pour le Tremplin”, La Gazette Drouot, 10 septembre 2010, p. 154.

La Revue des musées de France, Revue du Louvre

Anne Dion-Tennenbaum, “Acquisitions”, La Revue des musées de France, Revue du Louvre, octobre 2004, n° 4, p. 100 :
” Manufactures de Sèvres. 46 Assiette du service des « Petites vues de France ». 1839-1840. Porcelaine dure. D. 0,242. Inv. OA 12121. Don de M. Christophe Huchet de Quénétain. Cette assiette fait partie du service des « Petites vues de France », destiné à la table de Louis-Philippe aux Tuileries. Le marli à fond bleu agate est orné d’une frise de palmettes en or, bordée à l’extérieure d’une petite frise de laurier, et à l’intérieur de bâtons et de perles. Autour du médaillon central court une bordure de grecques. Le cartel est occupé, comme l’indique la légende par une vue polychrome de la cathédrale de Châlons-sur-Marne. Ce service à dessert fut commandé par Louis-Philippe; la première livraison eut lieu en 1833, et plusieurs suivirent pendant tout le règne; en 1846 encore, des assiettes furent présentées à l’exposition des produits des manufactures. La plupart des paysages furent peints par Langlancé, actif à Sèvres de 1807 à 1845, comme l’assiette représentant le château de Nantes, datés de 1832, et conservée au musée national de la céramique de Sèvres. Le département des Objets d’art possédait jusque-là des exemples du service forestiers et du service des pêches, et cette assiette vient utilement enrichir la collection des différents services de la manufacture de Sèvres. 
A.D.T. “

Nouvelles du Musée Louis-Philippe

Martine Bailleux-Delbecq, curator of the Musée Louis-Philippe du château d’Eu, “Les acquisitions depuis octobre 2002”, Nouvelles du Musée Louis-Philippe, n° 26, décembre 2003, p. 3 : 
“2003.8 : secrétaire provenant d’une chambre du deuxième étage du château d’Eu –Noyer, dessus en marbre (don des Amis du Musée Louis-Philippe avec la compréhension de […] M. C. de Quénétain).”

L’Informateur d’Eu

Etienne Royer, “Au Musée Louis-Philippe : le conservateur joue les commissaires-priseurs”, L’Informateur d’Eu, 17 octobre 2002 :
“[…] Martine Bailleux jouait le commissaire-priseur, non pas pour enchérir mais au contraire pour lancer un nouvel appel à générosité afin d’acquérir un secrétaire à abattant en acajou, en parfait état provenant d’une chambre du deuxième étage du château. Le vendeur, pour soutenir le musée, le vend le prix qu’il a lui-même payé pour l’acquérir il y a quelques années, soit 5.336 Euros (35.000 F.).”

Connaissance des Arts

Hervé Grandsart, “Analyse de style, Les meubles de Pierre Garnier”, Connaissance des Arts, n° 612, janvier 2004, pp. 90-95.

Handelsblatt

Olga Grimm-Weissert, “Luxus und Eleganz kaufen”, Handelsblatt, 17 septembre 2010, pp. 76-77.

La Tribune

Olivier Guez, “Hommes et Idées”, La Tribune, 16-17 janvier 2004, n°  24.465, p. 29 : 
“ART Pierre Garnier ébéniste. Christophe Huchet de Quénetain, historien et expert d’art, a réalisé une aussi passionnante que méticuleuse étude sur Pierre Garnier, un pionnier de l’ébénisterie néoclassique en France et l’une des figures majeures du style « Louis XVI militant » selon la formule de l’auteur. Dans cette belle monographie richement illustrée, Christophe Huchet de Quénetain décrit et analyse le mobilier de Garnier, son élégance et son exécution parfaite, réalisée pour la plupart entre 1760 et 1780. Aujourd’hui certaines pièces de Garnier sont évaluées à plusieurs millions d’euros. O.G. « Pierre Garnier », par Christophe Huchet de Quénetain. Les Editions de l’Amateur (67 euros).”

Madame Figaro

Laurence Mouillefarine, “Vu, lu, entendu”, Madame Figaro, 24 janvier 2004 : 

“Pour les amateurs du style Louis XVI, paraît chez le même éditeur une étude consacrée à Pierre Garnier signée C. Huchet de Quénetain.” 

PureTrend

“Un fauteuil haute couture par Alexis Mabille”, PureTrend, 27 août 2010 :

“On peut désormais s’assoir sur du Mabille… Le créateur pose son empreinte sur un fauteuil vintage, rare du XVIIIème siècle. Une pièce qui sera présenté au Grand Palais à Paris du 15 au 22 septembre à la XXVème Biennale des Antiquaires. C’est Christophe de Quénetain, historien d’art et antiquaire qui a confié à Alexis Mabille la conception des tapisseries des fauteuils en bois sculpté et doré. Le designer français a ainsi crée un habit Haute Couture pour mobilier, ponctué de broderies et d’incrustations allant du bleu marine au turquoise.”Link: http://www.puretrend.com/rubrique/actualites_r11/un-fauteuil-haute-couture-par-a…

La Tribune

Alexandra d’Arnoux, “Zoom sur… Galerie Christophe de Quénetain: un Tremplin pour l’Avenir”, La Tribune, 14 septembre 2010, n° 4555, p. 30 :

“Pour sa première apparition dans la section “Tremplin pour la Biennale”, Christophe de Quénetain jette un pont entre le XVIIIe siècle et l’époque contemporaine en demandant au couturier Alexis Mabille d’habiller une paire de fauteuils de l’époque néoclassique en bois sculpté et doré (Reome vers 1770).”

Les Echos, Série limitée

Anne-Laure Dominjon, “Le trône d’Alexis Mabille”, Les Echos, Série limitée, 13 septembre 2010.

Vogue

Pauline Penicaud, “Alexis Mabille à la Biennale des Antiquaires”, Vogue, 11 septembre 2010 :

“Christophe de Quénetain. La foire parisienne d’art, de joaillerie et d’antiquités donne carte blanche au créateur pour customiser deux fauteuils. A l’occasion de la 25ème Biennale des Antiquaires qui se déroulera du 15 au 22 septembre au Grand Palais, l’historien d’art et antiquaire Christophe de Quénetain invité pour l’occasion a donné carte blanche à Alexis Mabille pour habiller deux fauteuils. Des meubles en bois sculpté et doré datant du XVIII éme siècle que le couturier français a choisi de customiser avec une tapisserie dans une palette de tons bleu dégradés, entièrement brodée de minuscules nœuds papillons en satin duchesse. Les fauteuils seront présentés avec les dessins qu’Alexis Mabille a réalisés.”Link: http://www.vogue.fr/mode/news-mode/articles/alexis-mabille-a-la-biennale-des-ant…

Arcadja Art Magazine

“Nuovi Volti A Tefaf Maastricht 2012 : Selezionati I Candidati Per La Sezione Showcase”, Arcadja Art Magazine, 11 novembre 2011.

Art, Antiques and Luxury Design Blog

Editors, “TEFAF Maastricht is celebrating its 25th anniversary in 2012! tefaf.com”, Art, Antiques and Luxury Design Blog, 10 décembre 2011 :

“TEFAF Maastricht is celebrating its 25th anniversary in 2012! Visitors will be greeted by a spectacular new entrance hall designed specially for the Fair’s Silver Jubilee containing a stunning light installation. There will be a number of initiatives celebrating an extraordinary 25 years which have seen TEFAF transformed from a relatively small-scale event into the world’s most important art and antiques fair attracting collectors, curators and connoisseurs from more than 50 countries.

Candidates selected for TEFAF Showcase 2012  Six galleries have been selected to take part in TEFAF Showcase, which gives younger dealers a one-off opportunity to exhibit at TEFAF Maastricht. “As the years progress, we find that the level of applicants is getting higher as people have realised that they need to be of a certain standard to be considered,” says Ben Janssens, Chairman of the Executive Committee of TEFAF. “Showcase is now an established feature of the Fair and many visitors head straight for that section because they know that there are new dealers there”. (…)Christophe de Quénetain (Paris) Established in 2001, Christophe de Quénetain specializes in 17th, 18th and 19th century furniture and objects d’art. The gallery’s expertise also covers Old Master paintings and drawings from the same period. 

 www.christophedequenetain.com 

Artnet Magazine

Henrike von Spesshardt, “Vorbericht TEFAF 2012, 25 Jahre TEFAF”, Artnet Magazine, 9 mars 2012 :

“Eine jüngere, internationalere Kundschaft möchte man mit der Durchmischung der Epochen und Stile hinzugewinnen. Auch jungen Händlern, darunter Didier Antiques aus London, Kálmán Makláry Fine Arts aus Budapest oder Christophe de Quénetain aus Paris, gibt man mit der Teilnahme an den TEFAF Showcase mittlerweile die Möglichkeit, Fuß zu fassen. Ideen, die längst Nachahmer gefunden haben. Denn die dramatischen Umwälzungen auf dem internationalen Kunstmarkt verlangen nach Geistesblitzen und Entscheidungen.”

Balthazar

Marie Maertens, “Jeunes marchand de Londres, Milan, Paris, Budapest”, Balthazar, mars 2012, p. 40 :

“Doctorant en histoire de l’art, Christophe de Quénetain a porté l’un de ses choix sur une table d’époque Louis XV, en laque de Chine. Réalisée par Jacques (sic) Roussel, elle demeure l’un des très rares exemplaires conçus avec ce type de matériaux. Le plus célèbre étant le bureau plat de Louis XV, en laque de Chine, conservé aujourd’hui au Metropolitan de New York.